Les Energiebierger déjà convertis

Faber – Olingen 11.21 kWp

L’auteur est Serge

5 Rue d'Eschweiler, Olingen, Luxembourg

Installation photovoltaïque en copropriété sur l’atelier communale de Lorentzweiler (Lu)

L’auteur est florian.rochko@energiepark.lu

9 Rue de Hunsdorf, 7359 Lorentzweiler, Luxembourg

Sandweiler

L’auteur est Mara

21 An de Strachen, Sandweiler, Luxembourg

Autres informations sur les énergies renouvelables au Luxembourg


Votre toit : mine d’or inespérée

Participer au développement des énergies renouvelables n’est pas seulement bon pour le climat. Au vu des taux d’intérêt bas, les investissements dans des énergies renouvelables peuvent également se révéler intéressants au niveau économique.
L’État luxembourgeois favorise le développement des énergies renouvelables. D’une part, des aides aux coûts d’investissement sont accordées pour les installations de production d’énergie renouvelable. En ce qui concerne l’électricité à partir d’énergie renouvelable, il existe également, pour les installations jusqu’à une certaine taille, des rétributions garanties pour chaque kilowattheure de courant renouvelable injecté dans le réseau électrique.
Profitez des subventions ! Lancez votre propre projet d’énergie renouvelable ou participez à des projets coopératifs !


À consommer avec modération !

L’énergie produite à partir de biomasse n’est pas automatiquement « bio » !
Lors de la production d’énergie à partir de biomasse, des plantes spécialement plantées à cet usage ou des déchets animaux et végétaux (lisier, bois, maïs, colza, paille, blé, herbe, déchets résiduels etc.) sont soit brûlés directement soit fermentés pour former des gaz inflammables et alimenter un réseau en gaz.
Dans le domaine du transport, des matières premières végétales sont utilisées pour remplacer des carburants traditionnels tels que le gasoil ou l’essence.
Au sein de l’UE, la production d’énergie à partir de biomasse est la source d’énergie renouvelable la plus utilisée. En 2014, 8,0 % de l’énergie consommée au niveau européen, et 3,9% au Luxembourg, est issue de cette source d’énergie.
La culture de plantes énergétiques fait de plus en plus concurrence à la production alimentaire. La production de biomasse a des conséquences considérables sur l’environnement et entraîne souvent des conflits sociaux dans les régions productrices. Pour la production de biomasse, des écosystèmes sont souvent détruits, notamment à cause de la déforestation.  Une production énergétique durable à partir de biomasse est donc uniquement possible de manière limitée.


Les grecs de l’antiquité s’en servaient déjà

Saviez-vous que la production d’énergie à partir de l’eau est une idée vieille comme le monde ? Il y a plus de 2000 ans, les grecs utilisaient déjà l’énergie hydraulique pour moudre le grain.
Les centrales hydrauliques ne peuvent pas être installées n’importe où, mais seulement là où le débit est suffisamment élevé pour entraîner des turbines. Pour cela, il faut une certaine pente et une certaine masse d’eau. L’eau entraîne des roues de turbines, qui elles-mêmes entraînent des générateurs, qui produisent de l’électricité.
En 2014 au sein de l’UE, 2,0 % de l’énergie a été produite à partir de centrales hydrauliques. Au Luxembourg, ce chiffre est de 0,2 %.
L’un des avantages des centrales hydrauliques est qu’elles produisent de l’électricité à un niveau relativement constant. De plus, le rendement énergétique des centrales hydrauliques est indépendant de l’heure du jour, contrairement à la production d’énergie à partir de cellules solaires.
Cependant, les grandes centrales hydrauliques peuvent avoir un impact lourd sur l’environnement et l’homme. À l’échelle mondiale, de gigantesques projets de barrages détruisent les écosystèmes de fleuves, et les riverains sont souvent déplacés et se voient donc obligés de quitter leur lieu de résidence.


Lorsque souffle le vent, certains construisent des murs,…

…d’autres des moulins. Nous devrions prendre la fin de ce proverbe à la lettre ! Car l’énergie éolienne est l’une des principales sources d’énergies renouvelables à travers le monde.
Les parcs d’éoliennes peuvent être implantés aussi bien sur des sites terrestres adaptés que sur la mer pour produire de l’électricité. Bien entendu, lors de la planification et de la mise en service de parcs d’éoliennes, les conséquences pour l’homme et l’environnement doivent être prises en compte. La pollution sonore ainsi que le risque pour les oiseaux et les chauves-souris peuvent être minimisés en choisissant des sites adaptés.
En 2014, 1,4 % de la consommation énergétique au sein de l’UE a été produite grâce au vent.  Ici aussi, le Luxembourg se situe bien en dessous de la moyenne européenne : seulement 0,2 % de la consommation d’énergie du pays a été produite à partir de parcs d’éoliennes.
La construction de parcs d’éoliennes nécessite, en plus d’une procédure d’autorisation, des investissements considérables. Cette forme de production énergétique est donc moins adaptée aux particuliers, mais concerne plutôt les coopératives et les entreprises.


Chauffe qui peut

Saviez-vous que la quantité d’énergie solaire qui touche la terre en quatres heures suffit pour couvrir pendant une année entière les besoins en énergie de toute la population mondiale ? Sous nos latitudes, l’énergie solaire est aujourd’hui utilisée aussi bien pour la production d’eau chaude (pour se laver et se doucher, pour les machines à laver et les lave-vaisselles, et pour se chauffer) que pour la production d’électricité. Les panneaux solaires peuvent généralement être intégrés sans problème sur les bâtiments. Dans des installations photovoltaïques, la lumière du soleil est transformée en énergie électrique à l’aide de cellules solaires. Les installations photovoltaïques fonctionnent même par temps nuageux, toutefois à puissance réduite. Au Luxembourg, la part d’énergie solaire dans la consommation énergétique en 2015 était de seulement 0,3 %. Et pourtant, une étude de l’institut Fraunhofer a démontré qu’au Luxembourg, le photovoltaïque offrait le plus important potentiel en matière d’énergie renouvelable.  En 2020, 246 gigawattheures pourraient être produits, ce qui correspondrait à environ 4 % de notre consommation électrique en 2015.


Le panneau solaire, c’est la classe.

Les énergies renouvelables sont « in » : de plus en plus de gens participent au développement des énergies renouvelables. Car pour leur production, nul besoin de centrales géantes. Elles peuvent être produites dans des installations de différentes tailles et également par des particuliers. Cela contribue ainsi à la décentralisation et à plus de démocratie, de l’alimentation en énergie.
En 2015, 12 millions de personnes dans l’UE ont produit ainsi leur propre électricité. Le potentiel de cette « énergie citoyenne » est énorme. Jusqu’en 2050, 264 millions de citoyens européens, c’est-à-dire la moitié des résidents de l’UE, pourraient ainsi participer à la production d’énergies renouvelables.
Au Luxembourg, 18 % de la consommation d’électricité pourrait être produite par le biais de projets citoyens jusqu’en 2050.  Deux citoyen(ne)s sur cinq, ce qui correspond à 437 000 citoyen(ne)s, pourraient ainsi participer activement à la transition énergétique au Luxembourg.
Il y a fort à faire ! C’est ensemble que nous pouvons mener à bien la transition énergétique au Luxembourg !


Objectif climat : les renouvelables à la rescousse!

Les énergies renouvelables contribuent de manière décisive à la protection du climat : elles sont la clé d’une réduction mondiale des gaz à effet de serre nuisibles à l’environnement. Les énergies renouvelables, produites notamment grâce au soleil et au vent, sont disponibles à l’infini. Elles ont ainsi un net avantage par rapport aux combustibles fossiles et nucléaires, disponibles en quantités limitées.
En 2015, 16,7 % de la consommation énergétique de l’UE était issue de sources d’énergie renouvelables, au Luxembourg en revanche, le chiffre s’élevait à seulement 5 %. Le Luxembourg était donc avec Malte le pays de l’UE le moins bien noté en ce qui concerne l’utilisation des énergies renouvelables. Pourtant, ce n’est pas faute de capacité d’utilisation des énergies renouvelables au Luxembourg.
Pour des raisons de protection du climat, il est nécessaire de faire en sorte que notre alimentation en énergie soit issue à 100 % d’énergies renouvelables jusqu’en 2050. Cet objectif est ambitieux, mais accessible. Et ce n’est pas une question de faisabilité technique : cela tient surtout à la volonté des politiciens, des fournisseurs d’énergie et des consommateurs de mettre en œuvre avec succès la transition énergétique.


Vous aimez jeter l’argent par les fenêtres ?

Non ? Ceux qui régissent la politique énergétique européenne oui !
Plus de la moitié de la consommation énergétique globale en Europe est importée, notamment de régions en crise : 90 % du pétrole, 66 % du gaz naturel, 42 % du charbon et  40 % des combustibles nucléaires. Tout cela n’est bien entendu pas gratuit : ces imports nous coûtent quotidiennement plus d’un milliard d’euros !
Les énergies renouvelables permettent de ne pas dépendre du pétrole, du gaz, du charbon et de l’énergie atomique. L’énergie solaire et éolienne est gratuite, mis à part les coûts d’investissement des installations. Et grâce aux énergies renouvelables, des emplois locaux et régionaux sont créés chaque jour.
L’actuelle étude Energy [R]evolution2 de Greenpeace part du principe qu’en 2030, jusqu’à 48 millions d’emplois peuvent être créés au niveau mondial dans le domaine des énergies renouvelables. Dans le même temps, les dépenses pour les combustibles fossiles baisseraient, entraînant ainsi des économies qui se chiffrent en milliards.