Conditions et aides

Quelles sont les conditions et prérequis nécessaires pour réaliser son projet ? Quelles sont les aides étatiques pour réaliser mon Projet ? Quels sont les financements possibles et comment les obtenir ?

Quelles sont les conditions et prérequis nécessaires pour réaliser mon projet ?

Quelles sont les conditions et prérequis nécessaires pour réaliser mon projet ?

La durée de vie d’une installation photovoltaïque, en particulier des cellules photovoltaïques, peut être supérieure à 30 ans. Et puisque le démontage et remontage de l’installation impliquent des frais considérables, il est déconseillé d’installer des panneaux solaires sur un toit qui doit être rénové prochainement.

À l’inverse, il est logistiquement et économiquement particulièrement intéressant d’incorporer une installation photovoltaïque au moment de la construction d’un nouveau bâtiment ou de la rénovation du toit. Cela permet d’en tenir compte dans les plans d’architecte et d’optimiser la construction du toit en fonction d’un bon rendement de l’installation. Ainsi, la taille, l’orientation et l’inclinaison du toit (respectivement de la superficie en jeu) ont un impact sur le rendement de l’installation photovoltaïque.

Le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité concerné doit autoriser en amont chaque installation de production d’électricité et procéder à sa réception finale. Pour cette raison, vous devez le contacter le plus rapidement possible et pouvez en même temps demander les conditions de connection au réseau.

De plus, il est conseillé de vérifier au préalable si :

  • votre toit contient des composants critiques, voire toxiques, qui risqueraient d’être dégagés lors du montage de l’installation, tel que l’asbeste,
  • le réseau connecté à votre immeuble est soumis à des restrictions au niveau de la puissance et de la possibilité de connection au réseau. Le cas échéant, il est essentiel de faire une demande auprès de votre gestionnaire du réseau.
  • une autorisation de construction est nécessaire ou non, auprès de l’administration communale et demander les subventions communales éventuellement proposées.

La prochaine étape sera de prendre contact avec un professionnel du secteur ; on vous conseille de démarrer un projet sur notre site et de demander une offre concernant votre projet. Comme cela vous recevez plusieurs impressions et contacts et si une offre reçue (dans votre Dashboard) vous plait, vous pouvez contacter le professionnel concerné, pour prendre un RDV sur place et demander une offre finale.

Quelles sont les aides étatiques pour mon projet ?

Quelles sont les aides étatiques pour mon projet ?

Le ministère de l’Environnement accorde des subventions nommées « PRIMe HOUSE » à des personnes privées dans le cadre de « la réalisation de projets d’investissements qui ont pour but l’utilisation rationnelle de l’énergie et la mise en valeur des sources d’énergies renouvelables dans le domaine du logement ». Cela inclut une aide financière pour les coûts d’investissement et de montage :

  • d’installations solaire thermique ;
  • d’installations solaire photovoltaïque ;
  • de pompes à chaleur ;
  • de chaudières à bois ;
  • de réseaux de chaleur et raccordements.

L’aide financière peut être demandée par toute personne qui désire améliorer la performance énergétique de son logement (maison individuelle ou appartement) : c’est-à-dire, les personnes physiques, associations sans but lucratif (asbl), les sociétés civiles immobilières, promoteurs privés et promoteurs publics.

Subventions pour les installations solaires thermiques

Installations techniques Subvention Montant maximal

Installation solaire thermique de production d’eau chaude sanitaire

50 %

  • 2.500 euros pour une maison individuelle
  • 2.500 euros par unité d’habitation pour une résidence
    (maximum 15.000 euros)

Installation solaire thermique de production d’eau chaude sanitaire combinée avec un appoint du chauffage

50 %

  • 4.000 euros pour une maison individuelle
  • 4.000 euros par unité d’habitation pour une résidence
    (maximum 17.000 euros)

Une aide forfaitaire supplémentaire de 300 euros peut être accordée si la mise en place de l’installation solaire thermique se fait en même temps que le remplacement d’une chaudière de chauffage central existante par une chaudière à bois ou par une pompe à chaleur.

Pour obtenir des aides, les installations solaires thermiques installées doivent respecter certains critères :

les collecteurs solaires thermiques doivent être certifiés par la marque européenne Solar Keymark ; l’installation doit être obligatoirement équipée d’un calorimètre ; la surface brute des collecteurs avec appoint de chauffage doit être :

  • supérieure ou égale à 9m2 dans le cas de collecteurs plans ;
  • supérieure ou égale à 7m2 dans le cas de collecteurs tubulaires sous vide.

Subventions pour les installations photovoltaïques ≤ 30 kWcrète

  Subvention Montant maximal  
    Citoyens et Coopératives Communes Entreprises

Installation photovoltaïque

20 %

500 euros par kWcrète

350 euros par kWcrète

exclus *

 La subvention de 20% se rapporte sur les coûts éligibles de l’installation photovoltaïque, y compris la main d’oeuvre. La connection au réseau est excluse.

* Conformément à la « Loi du 18 février 2010 relative à un régime d’aides à la protection de l’environnement et à l’utilisation rationnelle des ressources naturelles », il n’y a pas de possibilités de subvention à l’investissement dans le cas des installations photovoltaïques industrielles. On vous conseille de contacter votre fiduciaire, pour vous renseigner sur la possibilité de récupérer la TVA et autres avantages fiscaux, dépendant de la situation de votre entreprise.

Pour l’électricité provenant des systèmes photovoltaïques, un tarif d’injection est fixé sur 15 ans

Installations photovoltaïques Calcul du tarif d’injection 2017 2018 2019
Installation ≤ 30 kWc 264 • X • (1 – («Année actuelle» – 2013) • 0,09) / 1000 0,1689 €/kWh 0,1452 €/kWh 0,1214 €/kWh
entre 30 kWc et 100 kWc 160 • X • (1 – («Année actuelle» – 2016) • 0,06) / 1000 0,1504 €/kWh 0,1408 €/kWh 0,1312 €/kWh
entre 100 kWc et 200 kWc 153 • X • (1 – («Année actuelle» – 2016) • 0,06) / 1000 0,1438 €/kWh 0,1346 €/kWh 0,1255 €/kWh

Avec X : facteur de réduction (0,7-1) qui peut être fixé par le ministre, avec défaut de fixation, X=1

Tarif d’injection fixé sur 15 ans :  Au moment où vous commencez à injecter de l’électricité provenant de votre système photovoltaïque au réseau national de l’électricité, l’état luxembourgeois  vous rembourse les kWh que vous injectez à un tarif d’injection qui restera stable pendant les 15 ans qui suivront cette première injection. Le tarif d’injection pour de nouveaux systèmes photovoltaïques, qui commence les injections d’électricité en 2018 a été fixé par le ministère de l’environnement à 0,1452 €/kWh. Un assez bon prix de vente comparé au prix du marché international, qui est à 0,03 – 0,04 €/kWh (pour la composante : énergie).

Néanmoins, pour Greenpeace et les acteurs du secteur, la dégression du tarif d’injection fixé est trop forte (de 2017 à 2018 : – 14%), ce qui, entre autres problèmes, fait que de nouvelles installations, surtout de plus petite taille, ne sont guère rentables sur les 15 premières années de production. Greenpeace veut assurer que les citoyens ne soient pas pénalisés dans leur bonne volonté de contribuer à la transition énergétique. Contribuez-vous aussi et signez notre pétition pour les énergies renouvelables! Ensemble faisons pression pour une transition ensoleillée!

Renouvelons l'énergie au Luxembourg

Autoconsommation au Luxembourg ?

Autoconsommation au Luxembourg ?

Pour le moment (loi de 2017), d’un point de vue économique l’autoconsommation générale d’énergie photovoltaïque n’est pas rentable au Luxembourg. Le ministre vient de présenter son projet de loi pour promouvoir ou donner un cadre légal à l’autoconsommation. Néanmoins, pour un producteur d’énergie photovoltaïque qui profite aujourd’hui d’un tarif d’injection fixe, d’un point de vue économique, il vaut mieux injecter son énergie produite au réseau national de l’électricité que le consommer soi-même en raison de plusieurs facteurs:

  • Creos impose une charge de 0,0424 €/kWh (composante de disponibilité du réseau) à l’autoconsommation, si le système photovoltaïque en question est connecté au réseau national de l’électricité.
  • Compte tenu d’un prix de l’électricité actuel de 0,17 €/kWh et d’un tarif d’injection de 0,1452 €/kWh (pour une installation en 2018) en faveur du producteur particulier, vous ne payez pratiquement pas votre consommation d’énergie, si vous injectez un peu plus d’énergie dans le réseau que vous en consommez. Si vous décidez néanmoins de consommer l’énergie que vous produisez vous mêmes, vous payerez 0,0424 €/kWh autoconsommé (la charge imposée par Creos). Ceci réduit notre épargnant à : 0,17 €/kWh  – 0,0424 €/kWh  = 0,1276 €/kWh et on réalisera donc une perte en vue de l’autoconsommation de 0,1276 €/kWh – 0,1452 €/kWh = – 0,0176 €/kWh par rapport à l’injection au réseau. En plus, le surplus en énergie injectée dans le réseau n’est plus éligible au tarif fixé par la loi, soit à prix du marché international, qui est à 3-4 cent/kWh.
  • Une installation de stockage (batterie) n’est pas encore compétitive en vue du prix bas de l’électricité au Luxembourg.

Néanmoins, dans les années à venir, non seulement les conditions, comme le prix de l’électricité et des installations, vont changer de sorte que l’autoconsommation va devenir plus intéressante, mais aussi en raison des installations qui vont dépasser les 15 ans, ce qui aura pour conséquence que leur propriétaires ne profiteront plus du tarif d’injection fixé.

L’autoconsommation peut cependant d’ores et déjà être favorable et économiquement rentable dans des situations spécifiques, comme dans le cas d’un système d’alimentation solaire autonome, non connecté au réseau national de l’électricité (pas de composante de disponibilité), par exemple. Si la distance entre l’objet et le réseau à connecter est très longue et la consommation d’énergie n’est pas excessive, surtout pendant les mois d’hivers, alors une installation photovoltaïque avec stockage peut être intéressante, même favorable d’un point de vue économique. Garder à l’esprit cependant, qu’un système photovoltaïque non connecté au réseau ne peut évidemment pas profiter du tarif d’injection fixé sur 15 ans et ne pourra donc pas générer de profit, mais des économies dans l’envergure de l’autoconsommation.

Quels sont les financements, investissements et coopérations possibles?

Quels sont les financements, investissements et coopérations possibles?

Les investissements dans les installations photovoltaïques sont un placement sûr et prudent à rendements stables ; ce qui fait qu’ils s’accompagnent de taux de prêts très favorables.

D’un point de vue purement financier, recourir à des prêts peut être avantageux par rapport à l’emploi de fonds propres. Bien que le montant total du bénéfice généré soit supérieur lorsque des fonds propres sont employés, les bénéfices sont proportionnellement plus importants lorsqu’on recourt à un prêt, puisque prendre un prêt permet de générer proportionnellement plus de bénéfices par rapport au capital initial investi. Le capital initial investi peut être nettement inférieur par rapport au cas d’un investissement constitué à 100% de fonds propres.  Bien évidemment, cela est vrai uniquement lorsque le rendement de l’investissement est supérieur au taux du prêt employé.

Néanmoins, tout le monde ne souhaite pas prendre de prêts auprès des banques et il existe d’autres moyens pour résoudre le problème du financement.

L’idée et la solution sont simples ; on a créé une plate-forme qui réunit les citoyens intéressés par un prêt ou financement externe avec ceux qui aimeraient investir en collectivité dans les projets d’énergies renouvelables ici au Luxembourg. Avec « Mon toit bénéfique » vous pouvez prêter votre toit à une coopérative pour 15 ans (si les conditions sont réunies) et devenir propriétaire sans frais supplémentaires après ces 15 ans d’exploitation.

Pour plus d’informations pour un investissement de projets photovoltaïques, visitez la partie « Mon Investissement ».

Pour en savoir plus